BROUAGE, LA VILLE, SON ÉGLISE, SON MÉMORIAL SON CHAMPLAIN (1567/ 1574?-1635)

 

église s. Pierre.s. Paul (BROUAGE)

  (L’église Saint-Pierre et Saint-Paul de Brouage. Construction terminée en 1608. Édifice inscrit au titre des monuments historiques de France en 1931)

                             

S.PIERRE. S PAUL. BROUAGE

(Vue de l’intérieur de l’église Saint-Pierre et Saint-Paul. Le sol de l’église est couvert de nombreuses dalles funéraires qui datent du XVIIè siècle et sous lesquelles reposent d’anciens gouverneurs, militaires et riches commerçants d’autrefois)

 

BROUAGE 1

(L’épopée de l’Isle Sainte-Croix. 1604. Premier établissement français en Amérique du Nord. Sous le commandement de Pierre Du Gua de Mons. Champlain faisait partie du voyage. Don du Nouveau-Brunswick représenté par M. Richard Hatfield, premier ministre. 1982. Réalisation: Nicolas Sollogoub)

 

BROUAGE 2

(Fondation de la ville de Québec par Samuel de Champlain. 1608. Don de la ville de Québec représentée par M. Jean Pelletier, maire. 1983. Réalisation: Nicolas Sollogoub)

 

BROUAGE 3

(Hommage à la cité de Brouage. Don de l’État français conjointement avec la région Poitou-Charente, le département, la commune, le Comité du mémorial et la paroisse. 1987. Carton et maquette: Nicolas Sollogoub. Réalisation: Jacques Viviani)

BROUAGE 4

(Souvenance: L’Ontario au temps de la Nouvelle-France. Don de l’Ontario représentée par M. Bob Rae, premier ministre. 1991. Réalisation: Stephan Taylor)

 

BROUAGE 5

(Le bienheureux François de Montmorency-Laval (1623-1708). Don particulier de Mme Simone Guichard. 1995. Réalisation: Nicolas Sollogoub)

 

BROUAGE 6

(Le Québec au fil de son histoire. Don du Québec représenté par Mme Diane Lemieux, ministre d’État à la Culture et aux Communications. 2001. Réalisation: Nicolas Sollogoub)

 

BROUAGE 7

(Les Origines de Montréal (1642). Don de la ville de Montréal représentée par M. Gérald Tremblay. 2007. Réalisation: Nicolas Sollogoub)

 

BROUAGE 8 (AlCaribou)

(Jeanne Mance. 2015. Réalisation: Nicolas Sollogoub)

(En attente pour 2017-2018, un vitrail dédié à Marguerite Bourgeoys)

_______________________________

SOLLOGOUB

(Nicolas Sollogoub. 1925-2014. À Montréal en 2011. Photo: LE DEVOIRAnnick MH de Carufel)

_______________________________

Magritte.Pipe.

(Ceci n’est pas une pipe. René Magritte.1898-1967)

CHAMPLAIN

(Ceci n’est pas Champlain. Faux portrait de Samuel de Champlain à partir d’une gravure de Michel Particelli, un financier au service du roi, par Balthazar Moncornet en date de 1654. Bibliothèque et Archives du Canada)

2000px-Charente-Maritime-Position.svg

(Situation géographique de la région de Charente-Maritime)

_______________________________

Brouage (Charente-Maritime) c’est la ville natale de Samuel de Champlain (1567/1574?-1635) connu comme le fondateur de l’Habitation de Québec (1608). Ce grand cartographe, navigateur et explorateur a donné son nom à un pont qui enjambe la rive nord et la rive sud du Saint-Laurent à Montréal. Lorsque récemment, le gouvernement fédéral décida de la construction d’un nouveau pont pour remplacer l’ancien devenu, précocement vétuste, il a eu la velléité et le malheur d’en vouloir changer le nom (2014).

Hé bien, croyez le ou non, il y eut à Montréal voire même au Québec une levée de bouclier pour défendre la nomination du nouveau pont. Pour les Montréalais, l’ancien pont Champlain devait être remplacé par un nouveau pont au nom de Champlain . Le gouvernement fédéral de l’époque (gouvernement Harper. 2006-2016) soucieux d’éviter la grogne populaire quelques mois avant l’élection de 2016 et, de ne surtout pas perdre la face devant les Montréalais et les Québécois, décida au final de remplacer le nom du pont Champlain par le pont Samuel de Champlain! Le gouvernement Harper ayant, tout de même, plus ou moins perdu la face dans le dossier de la nomination du pont Champlain perdit en plus l’élection d’octobre 2015. Et, depuis ce temps, l’on ne voit plus la face de M.Harper!

À coup sûr, l’on peut associer le nom de Champlain à la tentative finalement réussie d’une habitation en Acadie (1604) sous la gouverne, tout de même, de Pierre Du Gua de Mons. Mais par définition, l’on associe plutôt Champlain à la fondation de l’Habitation de Québec. Mais il ne faut pas oublier que Champlain a foulé le sol de la future Ville-Marie.

En effet, la curiosité de Champlain en tant que cartographe et explorateur de la côte est de l’Amérique du Nord, a fait en sorte, qu’en 1611, il s’est arrêté sur la pointe de terre circonscrite par le fleuve Saint-Laurent et la petite rivière Saint-Pierre sur laquelle il créa la place Royale autour de laquelle sera construite, quelque trente ans plus tard, la bourgade fortifiée de Ville-Marie (1642). Cet espace sera connu plus tard sous le nom de la Pointe-à-Callière (Hector Callière) d’où est né le Musée d’archéologie et d’histoire de Montréal situé sur la Pointe-à-Callière! Comme dit le poète toutt est dans toutt.

Hé bien, imaginez-vous, chers lecteurs et chères lectrice que les bonnes gens de Brouage ont décidé de créer un Mémorial dédié à la fondation de la Nouvelle-France. Ce Mémorial de la Nouvelle-France se décline artistiquement et principalement par l’équivalent de huit vitraux (en attente d’un neuvième) installés à travers la pierre de l’église Saint-Pierre et Saint-Paul de Brouage.

Nous avons reçu ces dernières semaines un membre très pro-actif du comité du Mémorial de la Nouvelle-France de Brouage en la personne de M. Thaddée Grzresiak. Avec un nom de famille comme cela ça fait plus polonais que français. Effectivement, M. Grzesiak est un Français d’origine polonaise! Et, en ce temps d’Euro 2016, cela nous a permis de parler foot, d’autant plus qu’au moment d’écrire ces lignes la France et la Pologne se sont qualifiées pour les quarts de finale et que malheureusement, l’Angleterre vient de connaître, en l’espace de quelques jours un second Brexit, cette fois-ci face à l’Islande, l’équipe cendrillon de l’Euro 2016.

C’est une première prise de contact avec Brouage mais c’est probablement le début de ce qui pourrait aboutir à une Amitié Montréal-Brouage ou Amitié Brouage-Montréal. Nous savons que M. Grzesiak a rencontré des soeurs de la Congrégation de Notre-Dame (c.n.d.), des Religieuses Hospitalières de Saint-Joseph (r.h.s.j.) ainsi qu’une bonne partie du gratin de Montréal dont nous même sans oublier l’incontournable, abbé Marcel Lessard, la référence du diocèse de Montréal, en ce qui a trait aux liens et aux amitiés Montréal/Nouvelle-France depuis près de vingt-cinq ans (1992-2016…). Comme vous le constatez la modestie nous sied bien!

Nous reviendrons sous peu sur ce futur ancrage entre Brouage et Montréal parce que ce Mémorial de la Nouvelle-France qui se décline artistiquement en huit vitraux (en attente d’un neuvième) en l’église Saint-Pierre et Saint-Paul de Brouage, hé bien, ce neuvième vitrail sera dédié à la mémoire et à la vie engagée de Marguerite Bourgeoys (1620-1700) fondatrice de la Congrégation de Notre-Dame. Il pourrait être inauguré en 2017, en plein moment des célébrations du 375è de Montréal ce qui serait vivement souhaité ou au plus tard en 2018.

Et surtout, nous reviendrons sur le maître-verrier Nicolas Sollogoub (1925-2014) qui a créé la majorité des vitraux de Brouage mais aussi pour vous dire que M. Nicolas Sollogoub, malheureusement, plus ou moins connu dans notre ville, est cet artiste derrière les verrières d’un certain nombre de stations de métro de Montréal, particulièrement la station McGill!

______________________________

http://www.ledevoir.com/culture/actualites-culturelles/413888/nicolas-sollogoub-1925-2014-le-quebec-perd-un-pionnier-de-l-art-public

http://ici.radio-canada.ca/regions/montreal/2014/11/29/001-nom-futur-pont-champlain.shtml

 

Une réflexion au sujet de « BROUAGE, LA VILLE, SON ÉGLISE, SON MÉMORIAL SON CHAMPLAIN (1567/ 1574?-1635) »

  1. Bonjour- A ce jour personne ne peut dire où est né Samuel Champlain ! Un acte de baptême a été publié en 2012 qui pourrait être celui de Samuel Champlain , en effet le prénom est le même , celui du père également, les nom et prénom de la mère correspondent, et le lieu également puisque l’Oncle Provençal de Samuel Champlain résidait à la Rochelle après son mariage avec une tante de Champlain et on pensait bien que Samuel était d’une famille protestante !

    Les liens (début) de Samuel Champlain et Brouage datent sans doute des années 1585 alors que Guillaume Allène vient résider à Brouage (place militaire) et après 1601 Samuel Champlain hérite de cet Oncle …

    Longtemps on a écrit ici ou là que le père de Samuel Champlain était de Brouage et y avait vendu un demi-navire « La Jeanne » en Décembre 1573 , mais sur cet acte de vente d’Anthoyne Chappelain aucune mention d’une femme, d’un fils (ville Cosmopolite à l’époque d’environs 4000 habitants ).

    Certains ont même transformé cet acte de vente d’un demi-navire en acte d’achat d’une maison ?
    http://www.sudouest.fr/2012/04/26/naissance-de-samuel-champlain-brouage-conteste-699484-1275.php

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *