INAUGURATION DE LA PLACE ÉTIENNE DE LESSART (1623-1703)

etienne-de-lessart

(Un dessin non officiel représentant Étienne de Lessard)

signature-etienne

(Une reproduction de la signature d’Étienne de Lessart)

plaque-plel

(La plaque localisant la place Étienne de Lessart. Photo: Christophe Maillet)

mot-de-la-mairesse

(Le moment de l’adresse de la mairesse de Chambois, Mme Véronique Chabrol. Photo: Thaddée Grzesiak)

ruban

(Mme Paulette Billaux qui vient de couper le ruban officialisant la place Étienne de Lessart. Photo: Christophe Maillet)

marcel-et-mme

(Mme Pauline Billaux, l’abbé Lessard se tenant la main (centre) à droite la mairesse. Photo: Christophe Maillet)

thaddee-et-marcel

(Thaddée Grzesiak et l’abbé Lessard)

marcel-et-christophe

(L’abbé Lessard et Christophe Maillet. Photo: Thaddée Grzesiak)

________________________________

Nous vous en avions parlé lors d’un précédent article, c’est désormais officiel, à Chambois, le samedi 17 septembre 2016, une bonne partie des Chamboisiens ont participé à l’inauguration de la place Étienne de Lessart (1623-1703).

Plusieurs peuvent se demander pourquoi une telle inauguration d’un personnage relativement inconnu au plan historique? Tout simplement parce que les Chamboisiens se font un devoir d’honorer l’un de leurs fils qui fut partie prenante de l’aventure du projet de colonisation de ce qu’on a appelé la Nouvelle-France.

Arrivé en Nouvelle-France en 1646, à l’âge de 23 ans, Étienne devint en quelques années de présence en terre d’Amérique française, seigneur de l’Île-aux-Coudres par concession du gouverneur Frontenac (1622-1698) et co-seigneur de Lanoraie sans oublier le fait d’être pionnier de la côte de Beaupré.

Et parlant de la côte de Beaupré, les gens de la grande région de Québec savent qu’Étienne de Lessart est connu et reconnu comme celui qui a donné les terrains sur lesquels les trois premières églises de Sainte-Anne-de-Beaupré furent bâties. On connaît la suite à savoir l’émergence de la basilique de Sainte-Anne-de-Beaupré et sa reconnaissance internationale comme lieu de pèlerinage.

Derrière l’inauguration de la place Étienne de Lessart, il y a surtout le travail acharné de Pierre et de Paulette Billaux et, bien sûr, de l’appui de toute une petite communauté villageoise sise à Chambois. Chambois c’est, en quelque sorte, un petit village français comme on aime se les imaginer où il est encore permis au temps de prendre doucement son temps. Plus précisément, Chambois est une commune d’un peu plus de 500 habitants du département de l’Orne en Normandie et faisant partie du diocèse de Sées.

La rédaction de VILLE MARIE-EXPRESS a été sensibilisé à ce projet d’une place Étienne de Lessart à Chambois par l’abbé Marcel Lessard qui depuis longtemps connaît son « ancêtre » et s’intéresse à son parcours historique en Nouvelle-France. Lors d’un voyage en France en 1992, dans le cadre du 350è de Montréal, l’abbé Lessard avait eu vent qu’un monsieur Pierre Billaux vivant à Chambois pouvait amplement lui parler d’Étienne de Lessart.

Quand au début de l’été 2016, il fut officiel que le projet de la place Étienne de Lessart allait se concrétiser le samedi 17 septembre 2016, aussitôt, Pierre et Paulette Billaux firent parvenir un courriel à l’abbé Lessard afin de l’inviter à participer à cette inauguration. La boucle était ainsi bouclée: la visite surprise et improvisée en 1992 de l’abbé Lessard chez les Billaux trouva tout son sens et toute sa résonnance affective en cette journée du samedi 17 septembre 2016 sur la désormais place Étienne de Lessart.

_____________________________

P.S. Monsieur Pierre Billaux étant souffrant, il n’est venu que quelques minutes sur la place Étienne de Lessart. C’est pourquoi vous ne le voyez pas sur les photos.

P.S. (2) Merci à nos deux photographes que nous avions « délégués » sur place. Pour dire vrai Thaddée Grzesiak (Hiers-Brouage) et Christophe Maillet (La Flèche) sont deux amis français bien connu du rédacteur en chef de VILLE-MARIE EXPRESS et évidemment de l’abbé Marcel Lessard.

P.S. (3) Thaddé Grzesiak et Christophe Maillet nous ont fait parvenir plusieurs photos. Mais malheureusement un certains nombre d’elles sont impossible techniquement à recevoir dans notre photothèque. Nous tentons de solutionner cette dificulté.

_____________________________

EN COMPLÉMENT

http://www.lejournaldelorne.fr/2016/09/25/etienne-de-lessard-a-desormais-sa-place/

Une réflexion au sujet de « INAUGURATION DE LA PLACE ÉTIENNE DE LESSART (1623-1703) »

  1. Belle expérience qui séduit comme un clin d’oeil du « bon Dieu » et qui se savoure comme un gâterie… Un courriel de Paulette reçu depuis mon retour me dit comment elle goûte encore ce « Bonheur d’occasion »…
    Je souhaite que tous les villages de France d’où sont partis les colons d’un « nouveau monde », inscrivent un lieu du nom de leur héros ou héroïne au milieu de leur lieu de mémoire. Je souhaite aussi que chaque Canadien-Français découvre le village natal de son ancêtre et crée des liens d’amitié avec les gens de cette terre natale.
    C’est d’abord un belle expérience à vivre… presque biblique! De plus, vous vous imaginez tous ces liens d’amitié qui s’établiraient avec les Français…
    Marcel Lessard, prêtre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *