LES GRANDS COURANTS SPIRITUELS QUI ONT PRÉSIDÉ À LA FONDATION DE VILLE-MARIE

(Le complexe du Musée Pointe-à-Callière. Crédit photo: Musée d’archéologie et d’histoire)

(l’abbé Marcel Lessard et Christophe Maillet, ami et répondant du Comité Fléchois des fondateurs)

___________________________

La Société historique de Montréal comme nous le rappelions dans le tout premier article (22 mars 2015) de notre site web continue à nourrir la vie culturelle et patrimoniale de Montréal. Mise à part, la commémoration annuelle de la fondation de Montréal le 17 mai de chaque année, ainsi que les soirées de distinctions honorifiques dont la remise du prix Percy W. -Fox sans oublier la publication de la revue Montréal en tête, la Société historique de Montréal est au coeur de deux activités importantes.

Il y a la mise en onde d’une émission de radio intitulée Nouveaux regards sur notre histoire les mardis matins 9h00 sur Radio Ville-Marie au 91,3 pour les gens du grand Montréal et qu’on peut écouter à nouveau sur le site même de la Société historique de Montréal. Puis, il y a les conférences mensuelles intitulées Les samedis de l’histoire qui se tiennent le premier samedi de chaque mois (sauf janvier et la relâche d’été) à 14h00 dans le cadre physique enchanteur du Musée d’archéologie et d’histoire de Montréal plus connu sous son appellation familière de musée de Pointe-à-Callière.

Tout ce grand détour, pour dire notre grande joie d’annoncer que la prochaine conférence mensuelle de la SHM ce 4 février 2017 aura comme invité, un vieil ami de la maison, à savoir l’abbé Marcel Lessard. Le conférencier-invité attirera notre regard sur Les grands courants spirituels qui ont présidé à la fondation de Ville-Marie.

Tout récemment, l’abbé Lessard a participé à un colloque tenue au diocèse du Mans et à La Flèche portant sur Jérôme Le Royer De La Dauversière, l’homme derrière le grand projet d’une ville missionnaire en terre d’Amérique sise sur l’île de Montréal (8-9 avril 2016).

Il y a 25 ans, dans le cadre des festivités entourant à ce moment le 350è de Montréal (1642-1992) l’abbé Lessard était le répondant et l’organisateur à Montréal et  d’un échange Franco-Québécois entre lycéens de La Flèche (lycée Sainte-Jeanne-D’Arc Notre-Dame) et étudiants du secondaire de Montréal (école Louis-Riel). Depuis ce temps, il n’a pas cessé par des amitiés, des voyages et des lectures à se faire une tête sur les débuts de notre histoire en Amérique du nord et plus particulièrement sur les rives du Saint-Laurent.

Donc, lorsqu’il y a deux semaines en tant que membre de la Société historique de Montréal, j’ai reçu la lettre d’invitation à la conférence mensuelle dont le conférencier était l’abbé Lessard, je n’ai pu m’empêcher de lui passer un coup de fil avec mon sans fil! Hélas, VILLE-MARIE EXPRESS n’aura pas d’exclusivité à servir à ses lecteurs et lectrices sinon de s’attendre à une conférence bien charpentée qui nous parlera sûrement du concile de Trente, des jésuites et des exercices spirituels de Saint Ignace, des dévots et des mystiques, de la Société du Saint-Sacrement, de la Société de Notre-Dame, de l’École bérullienne ou si l’on préfère de l’École française de spiritualité, de Jean-Jacques Olier et de Saint-Sulpice.

Vaste programme en perspective. Et la question qui tue: Comment à travers ces différents courants spirituels faire ressortir un fil conducteur qui ne soit pas un fil réducteur entre l’un et le multiple? Et pour avoir un début de réponse, il faudra se rendre au musée Pointe-à-Callière samedi 4 février 2017 à 14h00.

_____________________________

Une réflexion au sujet de « LES GRANDS COURANTS SPIRITUELS QUI ONT PRÉSIDÉ À LA FONDATION DE VILLE-MARIE »

  1. Parfait! Même si on pense que la perfection n’est pas de ce monde! Le rythme de ton texte est « vivace « comme disent les Italiens pour parler d’un mouvement musical. « Vivace non tropo » ! Le contenu tout en informant sur une éventuelle compétence du conférencier demeure sobre. Ça pique la curiosité tout en levant le voile sur le mystère de la vie spirituelle. Comme on dit aujourd’hui avec un sens critique aiguisé : j’aime! Voilà que tout est dit! Merci!

    Marcel Lessard, prêtre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *