PARIS/13 NOVEMBRE 2015 (2)

1311137-Timbre_à_leffigie_de_Charles_Péguy

(Un timbre-poste à l’effigie de Charles Péguy)

________________________________

LIMINAIRE

La rédaction de VILLE-MARIE EXPRESS est heureuse d’accueillir en ses pages, la première contribution de l’abbé Marcel Lessard. Dans la foulée du multi-attentats qui a frappé Paris et Saint-Denis, l’abbé Lessard s’est rendu samedi 14 novembre, à l’instar de milliers de Montréalais, devant l’édifice du Consulat de France sis sur la rue McGill.

L’émotion ambiante et la beauté du rassemblement, lui ont inspiré cette réflexion qu’il a dans un premier temps communiqué à ses amis d’Outre-Atlantique puis nous a demandé de pouvoir la publier en nos pages.

Intitulée « À la manière de Charles Péguy », ce texte nécessite quelques données de lecture. Charles Péguy (1873-1914) est un écrivain français dont on vient de commémorer le 100ème anniversaire de sa mort. En effet, le samedi 5 septembre 1914, le lieutenant Charles Péguy fut tué près de Maux. Il est, par conséquent, l’un des premiers morts de la célèbre bataille de la Marne.

Dans ses oeuvres de nature poétique dont Le Porche du Mystère de la deuxième vertu (1912), il utilise un artifice littéraire qui laisse la parole à Dieu qui s’exprime par l’intermédiaire du personnage de Madame Gervaise dans un long monologue. Ici, l’abbé Lessard fait un clin d’oeil à Péguy en laissant la parole à Dieu non pas dans un long monologue mais dans une courte réflexion-prière.

______________________________

                      PRIÈRE À LA MANIÈRE DE CHARLES PÉGUY

Et Dieu dit:

« Dans toute ma création, il n’y a rien de plus beau qu’un rassemblement d’hommes et de femmes dans un silence recueilli et respectueux des valeurs les plus profondes et les plus dignes qui les animent! Ils sont là rassemblés dans la pudeur de leurs émotions les plus vraies, les plus naturelles.

Ils sont fiers d’être humains en ces moments-là et, dans leur recueillement, ils me rendent grâce, pour ce que j’ai semé de plus beau en eux. Ils disent leur souffrance et leur espérance…

Oui, je suis fier de ces hommes et des ces femmes qui se tiennent debout et qui sont résolus à vivre des valeurs déjà proposées dans l’Évangile. N’est-ce pas là toute la portée de cette Bonne Nouvelle du salut pour chaque personne et pour toute l’humanité.

Je les reconnais, bien créés à mon image et à ma ressemblance… Qu’ils sont beaux alors ces humains si vulnérables et si fiers et encore et toujours capables de fraternité et de prière. Je suis vraiment leur Père… Et j’envoie mon Fils à leur rencontre afin qu’ils puissent croire encore à la fraternité.

Amen.

Marcel Lessard, prêtre.

2 réflexions au sujet de « PARIS/13 NOVEMBRE 2015 (2) »

  1. Il n’y a rien a ajouter sinon que cette priere doit etre repetee sur toutes les levres des chretiens de notre humanite actuelle et des hommes et femmes en guise de temoignage et de renouvellement de foi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *