COMMÉMORATION DU JOUR DU SOUVENIR 2016 À MONTRÉAL

20161111_120455_000_resized

(Le cénotaphe militaire du cimetière Notre-Dame-des-Neiges)

maxime-laporte

(Allocution d’introduction du président-général de la SSJB, Maxime Laporte)

all-landry

(Allocution de l’ex-premier ministre du Québec, M. Bernard Landry)

________________________________

Mot de la rédaction

Nous aurions aimé publier cet article le lendemain de l’événement soit le 12 novembre. Malheureusement, des problèmes techniques couplés d’une série d’imprévus, nous ont presque découragé. En effet, nous avons perdu l’ensemble de nos vidéos de la cérémonie de commémoration et par le fait même le verbatim des deux principales allocutions. Après avoir tergiversé et après moult hésitations, nous avons décidé qu’étant donné le peu d’écho médiatique de la commémoration du jour du Souvenir tenue par la Société Saint-Jean-Baptiste et l’Assemblée nationale du Québec, qu’il valait la peine de publier ce texte et ces trois photos quitte à faire mieux l’année prochaine. Plaise à nos lecteurs et lectrices!

________________________________

Comme on le sait, le jour du Souvenir est commémoré un peu partout à travers le monde et particulièrement en Europe, Amérique du nord, et dans les pays du Commonwealth. Ainsi, comme la tradition le veut, une cérémonie de commémoration s’est tenue, simultanément, à Ottawa, à Québec et à Montréal. Exceptionnellement, à Montréal, il s’en est tenue deux. Deux comme dans Deux solitudes comme disait l’écrivain Hugh MacLennan! Et, si l’on se fie à La Presse canadienne par l’entremise de son journaliste, Lee Berthiaume, le rassemblement principal a eu lieu à la place du Canada avec toute l’artillerie et les tirs de canons tout en n’oubliant pas, heureusement, de souligner, la « seconde » cérémonie, soit celle tenue au cimetière Notre-Dame-des-Neiges.

Quant à nous, justement, on nous permettra de nous en tenir à la « seconde » à savoir à la dix-neuvième édition de la Commémoration québécoise du jour du Souvenir de la Société Saint-Jean-Baptiste-de-Montréal qui comme à son habitude s’est tenue au cénotaphe militaire du cimetière Notre-Dame-des-Neiges.

À onze heures, la petite foule d’à peu près 150 personnes ce qui comprend les dignitaires politiques, des membres du corps consulaire, les familles de militaires et quelques participants ont été gentiment intimé pour la solennelle minute de silence. Ce fut une vraie minute de silence en quantité comme en qualité. On n’était loin d’une minute de silence du centre Bell!

Nous avons pu apprécier deux beaux discours de circonstances. D’abord celui d’introduction du président-directeur de la Société Saint-Jean-Baptiste, Maxime Laporte qui était en verve et qui nous a rappelé que 2016 était aussi le centième anniversaire des batailles de la Somme et de Beaumont-Hamel. Puis, un second discours, bien senti, par le président d’honneur, l’ex-premier ministre du Québec, M. Bernard Landry, qui, cette fois-ci, au lieu de nous servir comme à son habitude une maxime latine, s’est permis d’émailler son discours d’un proverbe espagnol dit dans la langue de Cervantes.

Puis, l’on a procédé à la remise de la médaille de l’Assemblée nationale afin d’honorer chacun des dix militaires québécois dont certains à titre posthume. Elles furent remises par des membres de l’Assemblée nationale à savoir les députés Stéphane Bergeron, Diane Lamarre et Robert Poëti.

Le fin geste de la cérémonie fut le dépôt des gerbes de fleurs au pied du cénotaphe. Le nombre élevé de gerbes couplé à la distance à parcourir pour rejoindre le cénotaphe a passablement allongée la cérémonie mais une telle commémoration en valait la peine.

_______________________________

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *